FATSHI: « J’ai flanché le dernier jour peut-être fatigué par les heures des discussions »

Affiche du jeune de l'Église de Philaldelphie
Affiche du jeune de l’Église de Philaldelphie

Félix Antoine Tshisekedi a reconnu une erreur face aux membres de l’Association « Les Amis de Fatshi » à Bruxelles. On le voit dans une vidéo disponible sur Youtube accepter une somme d’argent de l’association et promettre de conquérir le pouvoir. Comment expliquer ce « coup de mou »? Il y a peut-être une réponse du côté de l’Église de Philadelphie dont il est un fervent membre.

Au cours de la rencontre avec les membres de l’Association Les Amis de Fatshi à Bruxelles, Félix Tshosekedi a admis avoir commis une erreur prbablement sous le coup de la fatigue et s’en est excusé.

Un discours aux accents religieux

Son discours a été  ponctué de références religieuses notamment sur la force de la prière comme on peut l’entendre sur une vidéo disponible sur Youtube.

Quelques jours plus tôt, par tweet interposé, il demandait à  Martin Fayulu

« au Nom du DIEU » qu’ils prient au Centre Missionnaire Philadelphie, de dire à l’opinion les termes de l’engagement qu’il avait pris « les yeux dans les yeux 1h avant la réunion ».

Ce tweet était une indication de la proximité spirituelle entre les deux hommes.

Tweet philadelphie

La « fatigue » de FATSHI a été mal perçue par l’opinion. Certains se sont mis à douter de ses capacités à supporter la charge de travail liée aux fonctions de Président de la République auxquelles il aspire.

Un jeûne en cours au Centre missionnaire Philadelphie

Pendant ce temps, sur la page Facebook du Centre missionnaire Philadelphie on apprenait qu’un jeune de 21 jours était en cours du 01 au 21 novembre 2018.

Il est possible que Fayulu et FATSHI aient pris part à ce jeûne.

Si c’est le cas, on peut subodorer que la fatigue évoquée par le Président de l’UDPS soit liée à cet exercice spirituel en cours dans son Église.

Il faut néanmoins préciser que nous n’avons pas été en mesure de vérifier formellement cette hypothèse.

 

Publicités