Botswana: fréquence élevée de la consommation de l’alcool et des drogues illicites à l’école secondaire

la consommation de l,alcool et des drogues illicite est élevée parmi les élèves du Botswana Crédit photo: http://jrsea.org/voices_detail?TN=DTN-20110712013941&L=2
la consommation de l,alcool et des drogues illicite est élevée parmi les élèves du Botswana Crédit photo: http://jrsea.org/voices_detail?TN=DTN-20110712013941&L=2

La fréquence de la consommation de l’alcool et des drogues est élevée parmi les élèves du secondaire au Botswana. Les résultats de l’étude de Katherine Riva et son équipe ont permis d’identifier des facteurs de risque. Des solutions pratique peuvent être envisagés pour combattre la consommation d’alcool parmi les adolescents du Botswana.

Les résultats d’une étude intitulée « Prevalence and predictors of alcohol and drug use among secondary school students in Botswana: a cross-sectional study » parue le 20 décembre 2018 montrent que 42.1% des élèves botswanais consomment de l’alcool et 16.7% des drogues illicites au premier rang desquelles on trouve la marijuana.

L’étude a été menée par une équipe de 6 chercheurs dont deux psychologues botswanais, Seipone Mphele et Neo Moshashane de l’University of Botwana et quatre chercheurs de l’University of Pennsylvania Perelman School of Medicine.

Bostwana questionnaire

Elle a porté sur un échantillon de 1936 élèves des écoles secondaires de Gaborone, Lobatse, Molepole et Muchudi.

La consommation est plus élevée chez les garçons

Les résultats de cette étude menée entre janvier et mars 2013 viennent d’être publiés dans  le BMC Public health .

Pour arriver à ces résultats, les élèves ont répondu à un questionnaire comprenant 72 items subdivisés en 5 parties : caractéristiques démographiques, consommation de l’alcool, consommation des drogues et motivations à consommer l’alcool.

Les filles consommaient moins que les garçons. Les sujets vulnérables sur le plan social,ceux expérimentant un stress familial ou ceux qui avaient facilement accès à l’alcool en consommaient plus que les autres.

Le risque de consommation de drogue et d’alcool était élevé chez les sujets avec des idéation suicidaires et avec une fiable attente dans l’avenir. Cependant plus les contrôles social et individuel étaient élevés, moins la consommation était élevée.

Les résultats de l’étude sont proches de ceux rapportés dans la littérature notamment en Afrique du sud.

Des solutions pratiques ciblant les adolescents peuvent aider à diminuer la consommation de l’alcool et des drogues dans cette parmi les élèves du secondaire.

Publicités